• Please donate! We need your support! / Faites un don! Nous avons besoin de votre appui!
  • »Please donate! We need your support! / Faites un don! Nous avons besoin de votre appui!
  • »Please donate! We need your support! / Faites un don! Nous avons besoin de votre appui!
  • »Please donate! We need your support! / Faites un don! Nous avons besoin de votre appui!
  • »Please donate! We need your support! / Faites un don! Nous avons besoin de votre appui!
  • »Please donate! We need your support! / Faites un don! Nous avons besoin de votre appui!

Visite photographique guidée du Jardin du souvenir


Le Jardin du souvenir canadien occupe une large bande de terrain qui traverse l’extrémité ouest d’une vallée formée par une carrière médiévale, juste au sud du Mémorial de Caen.

 Le Jardin du souvenir canadien est un lieu où la nature, qui se renouvelle éternellement, se mélange aux souvenirs qui devraient aussi être éternels. C’est un endroit où on se souvient des jeunes hommes qui se sont battus en Normandie, de ceux qui ont perdu la vie comme de ceux qui ont survécu. Avec sa terrasse fissurée, la pente nord du jardin symbolise leur descente dans le bouleversement de la guerre et les dangers. Le bosquet du flanc sud, conçu pour une calme contemplation, symbolise la paix qu’ils ont remportée pour nous tous.

 Le message du jardin n’est pas seulement réservé aux Canadiens : ces noms de lieux normands sont autant de rappels que les sacrifices consentis par nos jeunes gens sur la route de la victoire ont été partagés par des milliers de citoyens français.

 


Cliquez sur la photo pour l’agrandir. Une fois terminé, cliquez sur le bouton PRÉCÉDENT de votre navigateur pour revenir à cette page.

 

Deux guides de La Fondation canadienne des champs de bataille accueillent les visiteurs au comptoir d’accueil du Mémorial. L’entrée à gauche mène au jardin du Souvenir.

Une fois dans le jardin, on passe devant un drapeau canadien et quatre stèles en verre dressées sur une terrasse en pierre qui domine la vallée en contrebas.

Les quatre stèles en verre portent le nom de toutes les unités canadiennes – terre, mer et air – qui ont participé à la bataille de Normandie

Quand on regarde de l’autre côté de la vallée depuis la terrasse, on remarque une dalle de granit noir, au milieu d’un bosquet d’érables rouges.

Sur la dalle de granit noir, figurent ces paroles tirées de l’Énéide de Virgile : Nulla dies umquam memori vos eximet aevo (« Rien ne vous effacera jamais de la mémoire du temps »).

Depuis la terrasse, des marches mènent à un sentier qui descend dans la vallée en contrebas.


En bas des marches, il y a une inscription sur un mur de granit noir.


On y lit ces mots :

La libération vient par la mer
Liberation comes from the sea

 

Un sentier sinueux à partir des marches à la base de la terrasse mène à la vallée et au bosquet d’érables rouges.

Depuis le bosquet, on peut voir en se retournant le mur de la terrasse, marqué d’une griffe verticale de granit noir symbolisant la guerre.

 

Une autre vue du mur de la terrasse et de la dalle de granit noir, placée dans un étang et entourée d’un rectangle de pierre de Caen de couleur claire. 

Vue au-dessus de la dalle de granit noir portant les mots de Virgile, vers les bancs en pierre à l’extrémité du bosquet.

Une section des bancs en pierre portant les armoiries de la Normandie et quelques-uns des noms des 122 communes libérées par les troupes canadiennes en 1944. Ces bancs nous rappellent que les sacrifices consentis par nos soldats ont été partagés par des milliers de civils français.

Photos gracieusement fournies par :
C.H. Belzile, Marie-Noël Duhaime, Jean Noël Le Montagner et H.G. Needham